Pharmacie de garde
Syndicat des Pharmaciens du Haut-Rhin - Roselyne Bachelot étudie la possible vente de certains médicaments sur Internet
 Syndicat des Pharmaciens du Haut-Rhin
  Science et Conscience - Unité de Doctrine et Discipline.
  Articles archivés  Sujets
Toute l'actualité du site
Connexion
Principal
Communauté
Temps de lecture à propos de 1 Minute
Roselyne Bachelot étudie la possible vente de certains médicaments sur Internet  
Proposé par andre le samedi 10 avril 2010

MSAD
La ministre de la Santé Roselyne Bachelot étudie la possibilité de vendre des médicaments sans ordonnance sur Internet, a indiqué jeudi Jean-Pierre Lamothe, vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France. Une première réunion s'est tenue mercredi à ce sujet au ministère de la Santé avec les syndicats d'officines, l'ordre des pharmaciens, la direction générale de la concurrence (DGCCRF), l'Agence des produits de santé (Afssaps) et le Leem (syndicat des laboratoires pharmaceutiques), a déclaré Jean-Pierre Lamothe, confirmant une information parue dans Les Echos.

Cette réunion portait sur "l'éventualité d'encadrer une possible vente de médicaments sur Internet" pour se mettre en accord avec une jurisprudence européenne, qui autorise la vente sur Internet de médicaments sans ordonnance. Il s'agit de l'arrêt DocMorris rendu en 2003 par la Cour de justice des communautés européennes. Dans la foulée, le ministère a décidé la mise en place d'un groupe de travail qui doit se réunir en juin, a ajouté Jean-Pierre Lamothe.

Le ministère de la Santé a confirmé que des discussions étaient en cours "pour pouvoir encadrer légalement la vente par des officines de médicaments sur internet. Selon le ministère, l'objectif est de "mettre en place des règles pour sécuriser la vente de médicaments sur Internet". La réflexion ne porte que sur les médicaments vendus sans ordonnance, ceux que l'on trouve "devant le comptoir", c'est-à-dire en libre accès, dans les pharmacies, a-t-on précisé. Seules les officines autorisées sur le territoire de l'Union européenne auraient la possibilité de proposer ces médicaments à la vente sur internet. "En France, l'interdiction subit les coups de boutoir de sites marchands hébergés à l'étranger qui proposent surtout des produits sur ordonnance de type Viagra ou Cialis, des anabolisants ou des médicaments amincissants", remarque le quotidien Les Echos.
sources : Le Point , soigner.org 

 

 


La FSPF, représentée à cette réunion par Jean Pierre Lamothe et André Kuypers, s’est élevée contre ce projet pour des raisons de santé publique, de contrefaçons, de monopole et de déséquilibre du réseau pharmaceutique.

 

Roselyne Bachelot étudie la possible vente de certains médicaments sur Internet

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !



Connexion
lien recommandation

Recommander cet article:

Options

Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)

Vote article
Score estimé: 0
Vote(s): 0

Prenez une seconde pour voter pour cet article
Excellent
Très bien
Bien
Moyen
Mauvais

Liens connexes
L'article le plus lu à propos de MSAD

Tous les logos et les marques présentes sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Des détails sur les copyrights et les modules installés peuvent être trouvés Ici.

Vous pouvez syndiquer le contenu de ce site : Flux-RSS/RDF.

Les commentaires, les articles et le contenu sont quand à eux sous la responsabilité de leurs rédacteurs.
© by Syndicat des Pharmaciens du Haut-Rhin


Page générée en 0.055 secondes, avec 13 requêtes SQL